Localisation, TX 75035, France
+1234567890
info@tristan-yseult.com

Renault va gagner en efficacité grâce à la blockchain

Un site où vous pouvez consulter tous les nouveautés et les dernières actualités.

image-07

Renault va gagner en efficacité grâce à la blockchain

La technologie Blockchain s’impose aujourd’hui dans divers secteurs tel est le cas du secteur automobile. Après BMW, Ford General Motors, et d’autres constructions automobiles, le Groupe Renault a également proposé des méthodes innovantes pour mettre en œuvre la blockchain dans son écosystème.

La blockchain pour sécuriser les échanges

Dans la blockchain, toute nouvelle information n’écrase pas une information existante. Au contraire, elle est inscrite dans un nouvel enregistrement numérique appelé « bloc ». Ce bloc est vérifié par des algorithmes qui assurent la légitimité de l’émetteur et la qualité des données. Une fois validé, le bloc rejoint la chaîne de blocs inaltérables, d’où le nom de « blockchain ».

Le constructeur automobile, ses fournisseurs, ses équipementiers et ses clients sont un écosystème dans lequel le besoin d’informations rapides, transparentes et cohérentes est vraiment crucial. Avec les conseils cryptos, la technologie blockchain est l’occasion de passer de la relation traditionnelle client-fournisseur à une relation de partenariat plus durable.

La technologie Blockchain et le Groupe Renault

Pour le Groupe Renault, la blockchain est utilisée comme un outil numérique collaboratif au sein du secteur automobile ou véhicule électrique. Elle deviendra ainsi une source de productivité accrue et d’intelligence collective. Pour le client, par exemple, il permet de certifier les informations de réparation et d’entretien d’un véhicule lors de sa revente.

Pour le Groupe Renault, la voiture de demain sera électrique, connectée, autonome et partagée. Plus technologique que jamais, elle devra s’adapter à de nouvelles habitudes, de nouvelles exigences et des contraintes réglementaires. Face à ces défis, le Groupe Renault considère la blockchain comme un vecteur de transformation de l’industrie automobile.

Renault identifie 20 projets basés sur la blockchain

Le Groupe Renault expérimente la technologie blockchain depuis 2015. En utilisant une méthodologie spécifique, l’entreprise a identifié plusieurs projets qui seront déployés sur la technologie de registre distribué. Cette méthodologie consiste à répondre à des questions clés. Exemple : Quels sont les nouveaux défis que la blockchain peut résoudre ?

Bref, une vingtaine de projets de déploiement de cette technologie ont été identifiés. Ils concernent notamment la traçabilité des transactions financières et la communication avec le réseau commercial. Certains d’entre eux seront déployés très prochainement.

Si vous êtes à la recherche d’un autoradio pour votre Renault Twingo 2, vous êtes au bon endroit. Vous pouvez cliquer sur le lien

Expériences antérieures de Renault Blockchain

Le leader de l’industrie automobile a également expérimenté le grand livre numérique de la blockchain par le passé. En juillet 2017, il a développé un projet permettant à la blockchain de suivre les données de maintenance du véhicule.

En partenariat avec Microsoft et VISEO, le Groupe Renault a développé un système basé sur la blockchain qui stocke et représente le jumeau numérique de ses véhicules. Ce grand livre décentralisé est utilisé pour suivre et retracer chaque activité de maintenance de ses nouveaux véhicules.

Ces données sont transparentes et peuvent être consultées par toutes les parties prenantes, y compris le propriétaire du véhicule. En outre, la blockchain stocke les données de manière immuable, de sorte qu’elles restent accessibles même en cas de changement de propriétaire du véhicule. La gestion des données sur blockchain constitue un moyen efficace d’instaurer la confiance parmi les consommateurs.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire